BrassBand.fr le site des Brass Bands !

Communauté française des Brass Bands

   

Championnat National de Brass Band 2012 - Le direct !

dimanche 29 janvier 2012 , par Le Webmaster  
Partager sur Facebook

- 3e division

  • Brass Pearl
    • Pièce imposée : Vizcaya de G. Vinter
    • Pièce au choix : Music for a festival de P. Sparke

La parité en marche : Isabelle Binet est à la direction de ce tout jeune brass qui n’a qu’une seule année d’existence !

Un brass band avec une belle représentation de la famille Budelot, on reconnaît les qualités du cornet soprano déjà mentionnées lors des championnats précédents (Blandine Budelot).

Pour le reste cet ensemble manque encore de cohérence avec trop d’imprécisions et des petits défauts de justesse.

Il faut dire qu’à cette heure matinale salle et musiciens (et même le sifflet du jury) sont encore un peu frais !

Il est important de noter que le Brass Pearl est sur le plateau avec 24 musiciens.

Brass Band Pearl

  • Brass Band de la Côte Picarde
    • Pièce imposée : Vizcaya de G. Vinter
    • Pièce au choix : Ancient Monument de B. Moren

Philippe Lottin à la direction.

Ce sont 34 instrumentistes qui participent à la prestation du Brass Band de la Côte Picarde.

Des progrès qui les conduiront à notre avis vers une division supérieure !

Un son beaucoup plus ample aujourd’hui, plus chaleureux avec un beau travail sur les nuances.

Bon choix pour leur pièce libre.

Belle prestation de Lara Borgoo aux timbales !

Brass Band de la Côte Picarde

- 2e division

  • Brass Band de Champs-sur-Marne
    • Pièce imposée : Variations on Laudate Dominum de E. Gregson
    • Pièce au choix : Adventure in brass de R. Farr et Inonorata de Lee Maddeford.

Phlippe Legris à la direction.

Un pupitre de cornets renforcé (13 musiciens !). C’est parfois remarquable, mais parfois gênant pour permettre les nuances requises et l’équilibre avec les graves.

Pour la pièce imposée, des problèmes de justesses dans le mouvement lent, des décalages dans la fugue. Un accord général qui ne nous semble pas assez précis.

Ils ont bien assuré leur prestation, cela suffira-t-il pour créer une surprise dans cette division ?

Brass Band de Champs-sur-Marne

  • Brass Band en Seine
    • Pièce imposée : Variations on Laudate Dominum de E. Gregson
    • Pièce au choix : The seventh night of July de I. Sakai

Pascal Piedefer à la direction.

Pascal Piedefer nous présente un brass en pleine forme ! Certes quelques tremblements ici ou là, quelques attaques qui craquent, mais beaucoup de style et de musicalité !

Une belle allégresse impulsée par un chef dynamique, visiblement, ils sont heureux d’être là !

Un peu de dispersion (et de fatigue ?) au début de la pièce au choix, le final pose quelques problèmes de justesse malgré l’élan survitaminé d’un chef qui, tel un candidat en campagne, emporte la salle qui fait une belle ovation.

Mention spéciale au cornet soprano Adrien Boullay et au bugle : Marie-Pierre Burgot

Brass Band en Seine

- 1ère division

  • Orchestre de cuivres d’Amiens
    • Pièce imposée : The Plantagenets de E. Gregson
    • Pièce au choix : Voyage of discovery de G. Richards

Éric Brisse à la direction.

Dans la pièce imposée, une prestation solide et des pupitres bien équilibrés.

Dans la pièce au choix un démarrage un peu dispersé. Par la suite on sent que c’est un ensemble qui a de la maîtrise, même si le cornet soprano est un instrument à haut risque. Même un musicien chevronné comme celui de l’O.C.A. n’est pas à l’abri d’un couac.

Un beau pupitre de basses bien servi par la partition, Samuel Caro, Olivier Dambrine, Jean-Marc Dubois, Lucas Dessaint.

Un grand bravo aussi à l’alto solo pour son interprétation sensible Clémence Lion.

Orchestre de Cuivres d'Amiens

  • Burgundy Brass
    • Pièce imposée : The Plantagenets de E. Gregson
    • Pièce au choix : A salford sinfonietta de D. Barry

Maxime Pitois à la direction.

Un nouveau venu dans la compétition, et de quelle manière !

Ce brass venu de Dijon n’est pas encore référencé dans nos pages, cliquez ici pour réparer cet oubli !

La prestation proposée est subtile, toute en nuances. Une belle ampleur de son qui fait oublier qu’ils ne sont que 29.

La lecture des partitions est intelligente et la direction élégante qui n’est pas sans évoquer celle de Matthias Charton attendu cet après midi en excellence.

Seulement un an d’existence et sans doute bien d’autres championnats devant eux.

Une mention pour Florian Varmenot le cornet principal qui assure une partie particulièrement délicate pour une première participation au championnat national.

Bravo aussi à Sophie Budelot (décidément !) à l’alto solo !

Burgundy Brass Band

— 

PAUSE pour tous, en particulier pour un jury qui fût très studieux pendant cette première partie !

Brève de pause :

Au cours de la pause déjeuner, quelques interlocuteurs viennent à la rencontre de brassband.fr pour apporter des précisions ou corriger des erreurs, le plus souvent dans un bon état d’esprit. Cependant, nous recevons aussi les échos de certains mécontentements par rapport aux commentaires publiés en direct.

Il nous paraît pourtant évident que des louanges permanentes pour chaque orchestre n’auraient pas grand sens. Nous exprimons un ressenti « à chaud », notre forum est ouvert à toute personne qui souhaite s’exprimer dès l’instant où elle le fait de manière respectueuse.

Les réserves qui sont émises ici ou là par rapport aux prestations n’enlèvent rien à l’engagement de tous les musiciens, à leur travail depuis des mois.

Rappelons qu’écrire, prendre des photos et publier en direct est une action en faveur du mouvement brass band, nous prenons soin de ne jamais être blessants et nos réflexions sont largement moins assassines que celles de nos célèbres homologues anglais.

— -

- Excellence

  • Brass Band Brassage
    • Pièce imposée : Isaiah 40 de R. Redhead
    • Pièce au choix : Paganini variations de P. Wilby

Matthias Charton à la direction.

L’interprétation dans les deux pièces manque d’homogénéité.

Les fortissimos ne sont pas toujours bien équilibrés.

Les traits passent plutôt en force même si la justesse est au rendez-vous.

L’alto solo Véronique Drouet et l’euphonium solo Izumi Yamada offrent les meilleurs solos.

Que Brassage ne nous en tienne pas rigueur, nous les avons connus plus à l’unisson.

Cela dit, les années précédentes, nous les avions largement soutenus et le jury ne nous avait pas toujours suivis... rien n’est joué !

  • Brass Band de Toulouse
    • Pièce imposée : Isaiah 40 de R. Redhead
    • Pièce au choix : Firebird I. Stravinsky, arr : R. Farr

Jean-Guy Olive à la direction.

Bon pupitre de tubas dès le début de la pièce imposée.

Après une belle entrée en matière il semble que les difficultés de la pièce aient joué quelques mauvais tours au Brass Band de Toulouse.

Trop de désunion dans les nuances, des contrastes pas assez marqués.

Les solos s’amorcent magnifiquement mais s’essoufflent sur la durée.

L’oiseau de feu peine à nous convaincre davantage, malgré quelques passages brillants.

Un final qui manque de verticalité.

Une première impression qui peut paraître sévère, mais cet ensemble compte dans ses rangs quelques uns des meilleurs solistes de Toulouse.

- Honneur

La salle (800 places) n’est plus assez grande !

  • Paris Brass Band
    • Pièce imposée : Earthrise de N. Clarke
    • Pièce au choix : From Ancien Times de J. Van Der Roost

Florent Didier à la direction.

C’est puissant, nerveux, moderne, les hostilités commencent !

Pour sa deuxième compétition, et cette fois au plus haut niveau, le PBB affirme sa place parmi les possibles « champions » !

Des contrastes rapides et des envolées bien maîtrisées.

Un premier bravo aux percussionnistes d’exception : Cédric Barbier, Stéphane David, Jean-Baptiste Leclère, Yohan Leleu, Romain Robine.

Les solistes sont tous remarquables, soulignons tout de même la prestation d’Amélie Caron au trombone.

La pièce libre ne dément pas notre première impression.

Ils prennent des risques, c’est impressionnant. Cherchons la petite bête, quelques rares traits glissent ou craquent.

Le cornet soprano assure (Ludovic Grillon) !

Une mention encore pour le bugle Jocelyn Mathevet.

Les lèvres sont fatiguées sur le passage lent, quelques attaques ne sont pas parfaitement centrées.

Beau final qui devrait motiver les suivants !

Conclusion : un beau programme et un travail exceptionnel, la salle est en délire !

Vivement la suite !

Paris Brass Band

  • Brass Band du Nord Pas de Calais
    • Pièce imposée : Earthrise de N. Clarke
    • Pièce au choix : On the shoulders of giants de P. Graham

Russel Gray à la direction.

L’attaque est moins percutante dans la pièce imposée que pour leurs prédécesseurs.

Les cornets brillent de tous leurs feux au sens propre comme au sens figuré, et c’est un compliment !

Les transitions sont moins précises, et le son ne conserve pas toujours l’équilibre dans les nuances qui sont moins étendues... mais ils en gardent sous le pied pour le final où le BBNPDC laisse parler sa légendaire puissance.

La seconde pièce confirme cette impression. Le pupitre de trombone est majestueux.

Ils semblent plus en confiance sur cette partition.

Mention au baryton Vincent Meurin.

Avec le final explosif, les géants sont de retour.

D’ores et déjà le palmarès s’annonce serré, mais attention, Æolus entre en lice !

Brass Band Nord-Pas-de-Calais

  • Æolus Brass Band
    • Pièce imposée : Earthrise de N. Clarke
    • Pièce au choix : Music of the Spheres de P. Sparkeifiques

Bastien Stil à la direction.

On a écrit « lice » on aurait dû parler d’« arène ».

Les lions sont lâchés, ça gronde, ça rugit !

Æolus qu’on n’avait pas vu dans la compétition nationale de la CMF depuis 3 ans est de retour !

On peut leur reprocher des fins de phrases qui ne sont pas toujours soignées, quelques attaques qui frottent, et des accrocs malheureux dans certains solos.

En revanche, sur l’ensemble des deux pièces, on retrouve leur musicalité, leur son d’ensemble d’une grande maturité.

Æolus a une façon très symphonique d’interpréter les partitions.

Une prestation qui compte sans doute plus de défauts que celle du Paris Brass Band, mais qui est musicalement chaleureuse.

Le décompte des points est serré pour nous.
Il faut faire la part de la virtuosité technique et de la sensibilité artistique, tout comme il faut pouvoir reconnaître la qualité des solistes sans négliger le son d’ensemble qui est la marque d’un brass band !

Æolus

Quelques milliers de photos sont en préparation de publication .... restez attentifs .... il faudra sans doute attendre quelques jours (semaines ?).