BrassBand.fr le site des Brass Bands !

Communauté française des Brass Bands

   

En route pour Perth, le Paris Brass Band motivé et ambitieux !

jeudi 1er mai 2014 , par Le Webmaster  
Partager sur Facebook

Rencontre avec Bastien Baumet, euphonium solo, et Alexis Demailly, cornet principal du Paris Brass Band.

Nous avons voulu les interroger sur l’organisation et l’état d’esprit de l’équipe avant le départ pour les brumes écossaises.

BrassBand.Fr :
Vous étiez l’année dernière à Oslo pour votre première participation au championnat Européen, abordez-vous différemment cette nouvelle édition ?

Bastien Baumet :
En effet c’est la deuxième édition pour nous au niveau européen. Nous y allons avec d’autres ambitions et une meilleure connaissance des exigences d’un tel concours. Nous avons eu une très bonne préparation pour Oslo mais celle de Perth a été meilleure encore. Les musiciens ont pris conscience du niveau des grosses écuries en « live » l’année dernière.
Certains, dans notre effectif, n’avaient jamais écouté de brass band de cette envergure en direct et ont vraiment trouvé le niveau hallucinant (par exemple le Cory, le Black Dyke...)
Notre approche a évolué et nous allons plus facilement sur les points sensibles et les plus importants.
En clair nous sommes plus efficaces.

BrassBand.Fr :
Sachant qu’un chef doit souvent pallier absence ou désistement d’un ou de plusieurs membres de l’orchestre, avez-vous fait appel à des musiciens remplaçants ?

Bastien Baumet :
Nous avons un effectif de plus en plus stable car les musiciens prennent conscience de l’essor du brass band français. Les personnes qui viennent au PBB aiment cette formation et sont très investis. Par conséquent nous répétons le plus souvent au complet, ce qui nous permet de progresser de manière considérable.

Pour l’EEBC à Perth, Ludovic Grillon, notre cornet soprano, était indisponible. Il fait sa classe militaire pour la musique de l’air. Nous avons donc dû appeler un remplaçant.
Nous avons pensé à plusieurs français mais sans succès ! Nous avons alors fait appel à un spécialiste.

BrassBand.Fr : Cette décision a-t-elle engagé des frais supplémentaires ?

Bastien Baumet : Nous avons demandé à Bert Van Thienen, multiple champion d’Europe avec le YBS band (Angleterre), le Willebroek (Belge) et le Cory (Pays de Galles). Il a accepté de suite.
C’est un honneur pour nous d’avoir un tel cornet soprano parmi notre effectif. Il nous apporte son expérience et son talent. A lui seul il peut nous faire gagner beaucoup de points et quelques places.

BrassBand.Fr : La récompense d’une victoire au Championnat National ne permettant pas de financer complètement un voyage et un séjour à l’étranger, quels moyens avez-vous trouvés pour boucler le budget ?

Bastien Baumet : Nous faisons beaucoup de concerts, nous avons également quelques produits dérivés à proposer à notre public (disques, t-shirts, polos, sweats, bracelets,...).

BrassBand.Fr : Quel objectif vous êtes-vous fixé cette année ? Quelle place dans le classement pourriez-vous considérer comme un succès ?

Bastien Baumet : Nous avons obtenu une huitième place l’année dernière et nous espérons faire mieux.
Personnellement je vise la cinquième ou sixième place. Seuls les six premiers sont annoncés lors des résultats.

Pour moi il y a trois brass band qui restent presque intouchables : le Cory (Pays de Galles), le Black Dyke (Angleterre) et l’Eilkanger (Norvège).
Je situe le PBB dans la tranche juste en dessous avec le Schonooven (Pays-Bas) et le Willebroek (Belgique).

BrassBand.Fr : Des commentaires sur la pièce imposée ?

Bastien Baumet : C’est une super pièce avec une écriture assez nouvelle surtout en termes de tessiture.
Nous allons essayer d’être bien placés sur la pièce imposée, Muckle Flugga, et nous devrions être gagner dres points avec notre pièce au choix.
Je suis très ambitieux et je vise le podium...

BrassBand.Fr : Comment avez-vous sélectionné la pièce au choix ?

Bastien Baumet : Florent a le dernier mot. Il nous consulte, pour avoir notre avis, mais la décision finale lui appartient.

BrassBand.Fr : Quel est votre favori parmi les participants ?

Bastien Baumet : Je crois que le Cory est encore bien placé pour le titre cette année. Le Black Dyke sera au rendez vous ainsi que les norvégiens.
En outsiders je vois bien les hollandais et les belges mais je pense et j’espère que le Paris Brass Band ne sera pas loin...

Alexis Demailly : Sans hésiter, Eikanger-Bjørsvik (Norvège) parce qu’il mérite vraiment de gagner ce championnat.

BrassBand.Fr : Vous êtes cornet solo à l’opéra de Paris, la pression engendrée par les partitions, parfois périlleuses, est-elle la même que celle que vous ressentez en brass band ?

Alexis Demailly : L’état d’esprit est tellement différent pour moi. Dans un brass band le côté affectif est très présent et je ne veux surtout pas desservir les copains par un solo raté ou écorché.

Si je devais mesurer mon niveau d’adrénaline au moment de rentrer sur la scène d’un championnat sur une échelle de 1 à 10 je peux affirmer que je dois être proche de 15 !
Cependant les copains arrivent toujours à nous transmettre l’envie de se battre, d’en découdre et transforment cette pression en excitation. C’est la magie du groupe.
L’orchestre de l’opéra est moins fédérateur avec des parties moins exigeantes. Nous devons souvent attendre un grand nombre de mesures avant de jouer notre solo et nous avons rarement des salles remplies par 2500 celtes, vikings, germains et gaulois assoiffés de cuivres !

bb.fr : Qu’est-ce qui vous motive au sein du PBB au point de vous investir au delà de votre carrière de soliste ?

Alexis Demailly : L’exigence du brass band me motive et me fait progresser techniquement et physiquement.
Nous passons également beaucoup de temps ensemble pour travailler et partageons des moments forts en émotions ce qui crée de forts liens d’amitié.
Je pense que plus la pratique du brass band se développera, plus les classes de cuivres gagneront en niveau individuel et collectif. De plus, pour quelqu’un qui vient du Pas-de-Calais l’esprit collectif et convivial est essentiel.
Le son d’un brass band m’a toujours fait vibrer.

bb.fr : Le cornet principal a-t-il un rôle particulier à jouer pour fédérer les musiciens tant sur scène qu’en dehors ?

Alexis Demailly : J’essaye de guider au mieux mon pupitre et faire en sorte que chacun ait confiance en l’autre.
Il parait que je suis quelqu’un d’exigeant et que je suis un peu dur avec les musiciens de temps en temps, alors je profite de cet entretien pour m’excuser auprès d’eux.
Le plus important pour moi est que l’on puisse se retrouver autour d’une bonne bière.

bb.fr : Dans cette compétition, au-delà du succès collectif espéré, avez-vous une ambition personnelle (prix du meilleur soliste par exemple) ?

Alexis Demailly : Non, le plus important pour moi est de faire une belle prestation, la meilleure possible. Un prix de soliste est tellement difficile à obtenir dans une compétition où les meilleurs instrumentistes de la discipline sont présents !
Bien évidemment si le jury souhaite me le décerner, il sera le bienvenu !

Vous pouvez retrouver la boutique du Paris Brass Band sur son site http://www.parisbrassband.com/

Alexis Demailly et Bastien Baumet viennent d’enregistrer un disque avec le Paris Brass Band, Portraits. Pour l’occasion, Peter Graham leur a composé une oeuvre originale, Portraits of Paris à retrouver ici.