BrassBand.fr le site des Brass Bands !

Communauté française des Brass Bands

   

Amboise, le direct

samedi 8 juin 2013 , par Le Webmaster  
Partager sur Facebook
Un jury concentré !

Troisième division

Il faut vraiment être passionné pour ouvrir un concours à un âge où la plupart de vos congénères font surtout la grasse matinée !

Bravo donc aux jeunes (et moins jeunes) instrumentistes du Brass Band junior du CRR de Tours qui ont vaillamment fait résonner les premiers cuivres au théâtre Beaumarchais !

Concordia

Deuxième division

On peut parfois regretter que le jury ne voit pas les ensembles, le Concordia offre une si belle image d’union entre les générations !

Peu à l’aise sur le morceau imposé (Purcell Variations de Kebbeth Downie), le Concordia souffre de quelques imprécisions dans les attaques et les transitions. Le reste du programme est bien plus solide mettant en valeur le partage des expériences entre les anciens et les plus jeunes.

Première division

Alder Valley Brass

L’Alder Valley Brass (UK) nous offre avec la pièce imposée (Within the paths of righteousness de Jonathan Bates) une belle démonstration de cohésion, des ruptures et transitions bien amenées. On sent l’expérience. Un beau pupitre de trombones. Un duo Bugle/Euphonium très expressif et tout en vibrato.

Avec une belle interprétation de Helter Skelter et Swingtime Religion l’ambiance est tout de suite beaucoup plus détendue.

Delta Brass Zeeland

Dans la foulée du concurrent précédent, le Delta Brass Zeeland (NL) démarre avec beaucoup de maîtrise, de cohésion et une belle puissance Enter the galaxies de Paul Lovatt Cooper.

Belle interprétation de Basso Continuo de Bernard Reader pour Tuba solo.

La pièce imposée (Within the paths of righteousness) leur permet de démontrer leur volonté d’être les meilleurs. En effet, cet orchestre prouve une belle aisance dans les ruptures de tempi, de nuances, sans perdre l’intonation.
Une parité presque parfaite, puisqu’il y a douze femmes, à des postes clés, est-ce le secret de cet équilibre ?

— 

Pause

— 

Championship

Flowers Band

- Ride, Samuel Hazo arrgt Jonathan Bates
- Memory from « Cats », Andrew Lloyd Weber arrgt Alan Cathedral pour cornet soprano.
- Romani fire dance, Jonathan Bates
- Harmony Music, Philip Sparke

Beau programme. Le pari est risqué de jouer cette pièce imposée et éprouvante à la fin.

Les solistes sont remarquables, peu d’erreurs, avec une mention spéciale pour le cornet soprano.

Des cornets très en formes et virils !

Quelques observations cependant :

- quelques passages FFF qui ne gardent pas toute l’ampleur que l’on attendrait
- à ce niveau, on aimerait entendre une signature sonore propre à l’orchestre

ExoBrass
- Enter the galaxies de Paul Lovatt Cooper
- Concert Piece for Cornet de James Curnow
- Harmony Music de Philip Sparke

EXOBRASS

Belle direction, engagée et qui communique un beau dynamisme à un ensemble en plein progrès ! C’est ce qui s’appelle « mouiller sa chemise » (mention spéciale à la belle chemise rouge du chef !).

Le cornet principal, au solo, relève bien le défi.

La cohésion des pupitres à tendance à se perdre dans les accélérations.

Quelques petits problèmes de justesse à la fin de l’oeuvre imposée, lorsque la fatigue se fait sentir.

En conclusion, ExoBrass rivalise avec ses homologues de Flowers Brass de fort belle manière.

Stavanger Brass Band
- A psalm of praise de James Curnow
- Allegro de Mozart arrangé par Norman Henstridge pour Euphonium et brass Band.
- Harmony Music de Philip Sparke

Stavanger Brass Band

Record battu, 14 femmes dans le Stavanger. C’est, comme nous le disions pour Delta Brass Zeeland, l’un des secrets d’un bon brass band : l’harmonie quand aucun pupitre ne prend le pas sur les autres. Par conséquent, aucun besoin d’y aller en force, ça monte en puissance naturellement et avec justesse.

Les crescendo sont bien dosés, beaucoup de délicatesse, tout est soigné.

Un son très pur au cornet principal.

Ausrian Brass
- Festmusik der statd wien de Richard Strauss arrangé par Peter King
- Poem à la carte de Manfred Schneider pour Trombonne
- Harmony Music de Philip Sparke

Ausrian

De l’efficacité, parfois au détriment de la subtilité et des nuances. Les FFF sont parfois trop durs et les PPP trop discrets.

Le trombone solo réalise une excellente performance dans la pièce Poem à la carte.

À noter l’élégance de nos amis et voisins Autrichiens et Norvégiens, qui ont particulièrement soigné leurs tenues dans le plus grand respect du public d’Amboise.