BrassBand.fr le site des Brass Bands !

Communauté française des Brass Bands

   

Æolus àKettering, un souffle nouveau

samedi 5 juin 2010  
Partager sur Facebook

Après la participation du brass band Æolus au prestigieux championnat 2010 « All England International Masters  » àKettering, ville d’Harry Potter, il est temps d’apporter une analyse plus précise des événements.

Être invité àce championnat est déjàune reconnaissance en soi. Le résultat d’Æolus àl’issue du concours n’en a pas moins été décevant pour les musiciens, bien sà»r, et pour tous ceux qui les soutiennent. Ce classement est cependant àmettre en perspective avec les commentaires élogieux des medias officiels présents.

Au cours de la compétition, les prédictions de l’incontournable et impitoyable site 4barsrest étaient plus qu’encourageantes (Æolus est placé dans les 6 premiers), les envoyés du Brass Herald et de Brass Band World allaient encore plus loin en annonçant une place sur le podium.

Extrait du magazine « British Bandsman  »

À l’issue de l’épreuve, l’enthousiasme de nos confrères anglo-saxons, pourtant peu faciles àconvaincre, ne faiblit pas. Les commentaires qui suivent l’épreuve sont toujours admiratifs : « Un son compact qui a beaucoup impressionné  ».

C’est la reconnaissance des progrès considérables réalisés dans l’approche du brass band par Bastien Stil. Chose qui n’était même pas envisageable il y a quelques années, tant le ton des commentaires qui saluaient chaque prestation française était encore légèrement condescendant et moqueur.

Cette ère est désormais révolue.

Apparemment, pas pour tout le, monde. C’est tout àfait normal et compréhensible, il faut du temps pour imposer sa marque, sa « patte » !

Que dire alors de la 20ième position au palmarès ?

Le son très français, plus symphonique, moins traditionnel n’a pas convaincu le jury. La pièce imposée était un grand classique de 1926, les références nombreuses et cette version « révolutionnaire  » àleurs oreilles a sans doute été déroutante.

Il n’en reste pas moins qu’un souffle nouveau s’est fait sentir et a été salué. Æolus ouvre la voie àtous les brass bands de France pour les compétitions internationales en faisant la preuve qu’on peut aborder le répertoire en proposant un son différent

De part et d’autre de la Manche, c’est déjàune petite révolution.

Que Bastien Stil et ses musiciens poursuivent avec conviction leur route, tôt ou tard, ce son nouveau montera jusqu’aux oreilles des jurys, même les plus fidèles àl’ancienne tradition.